Collecte de vivres non périssables durant le carême

Rassembler les énergies, c'est encore "faire communauté".

Durant le carême, les paroissiens ont été invités à déposer dans des paniers, placés à la chapelle, des vivres non périssables à destination de la Croix-Rouge de Woluwe-Saint-Pierre.

         L'année passée, cette opération avait été un franc succès.

         Cette année, les catéchistes souhaitaient associer les paroissiens qui le souhaitent à cette initiative, espérant créer de la sorte un élan de solidarité et d'entraide fraternelle au profit des plus démunis. 

        

         L'équipe "Solidarité" qui, pour les raisons que nous connaissons tous, n'a malheureusement pas pu organiser cette année sa traditionnelle opération de partage d'un bol de riz , asouhaité s'associer à cette initiative et vous encourage très chaleureusement à soutenir ce projet solidaire.

 

 

         Cette collecte a été une fois de plus un franc succès !  Soyez tous remerciés de votre contribution.

Le point sur l'accueil des réfugiés - mars 2021

Chers paroissiens et sympathisants de notre action d'accueil des réfugiés par l'Unité Pastorale de Stockel-au-Bois, avec la paroisse Notre-Dame de l’Assomption et le soutien de CONVIVIAL, je reviens vers vous pour vous informer de la situation des différentes familles.

 

Nous accompagnons 8 familles depuis 2016. De nombreux progrès ont été réalisés du point de vue de leur intégration. L’année 2020 a cependant été marquée par des difficultés du fait, notamment, de la pandémie.

 

Logement : Après avoir sous-loué aux familles, durant les 3 premières années, des logements de propriétaires solidaires, nous avons pu toutes les reloger. Merci, notamment à ceux qui nous ont permis de reloger 2 familles en ce début 2021.

 

Travail : dans 3 familles, les 2 parents travaillent. Pour 4 autres familles, l’un des adultes travaille, ou touche le chômage ou une indemnité de handicap. Une syrienne, diplômée universitaire, a malheureusement perdu son emploi suite à la pandémie. Une famille dépend encore du CPAS.

 

École : tous les enfants sont scolarisés avec des résultats globalement satisfaisants, malgré les difficultés liées à la pandémie. Les plus âgés entrent dans l’enseignement supérieur ou en formation professionnelle, une étape importante et qui n’est pas facile.

 

Français : pour ceux qui travaillent, l’apprentissage du français ‘sur le tas’ donne de bons résultats. Pour les autres, les cours à distance ont été un frein important. Certains paroissiens et sympathisants donnent des cours particuliers. Merci à eux.

 

Accompagnement : L’accompagnement des familles s’est poursuivi pour les formalités administratives, le suivi des enfants scolarisés, la recherche d’un emploi ou d’un logement, les problèmes médicaux, le permis de conduire. Il est assuré par une équipe de 8 ‘parrains/marraines’ avec le soutien de plus de 30 bénévoles réguliers ou occasionnels et des donateurs. Merci à tous.

 

Finances : grâce aux dons, les comptes sont en équilibre ; vu la pandémie, nous continuerons à aider les familles en 2021, en tenant compte de leur autonomie. Les appels aux dons sont arrêtés car nous avons reçu suffisamment.

 

Nouvelles familles : nous allons aider 2 familles arrivées dans le quartier :

-       une famille aux Fraternités du Bon Pasteur (famille iraquienne de confession musulmane) qui va déménager

-       une famille syrienne (maman et grand-mère arrivées en 2019, avec un enfant gravement malade, père et 2 autres enfants arrivés début 2021)

 

De nouveaux paroissiens se sont proposés pour accompagner les familles. Merci à eux aussi.

 

Je fais de nouveau appel à ceux qui peuvent nous aider :

-       Nous aider à trouver un logement d’au moins trois chambres pour la nouvelle famille syrienne, à des conditions ‘solidaires’

-       Nous signaler signaler toute opportunité de travail (domaine administratif, soudure, maintenance de bâtiment, garage, …).

 

Merci d’avance

 

Pierre Mairesse (0498 98 36 79)

 

 

Equipe Solidarité

Information communiquée par Françoise de Callataÿ, responsable de cette activité.

 

Nous sommes une petite équipe de quatre..

L’objectif est de donner un coup de pouce à des particuliers ou associations qui ont un lien avec Saint Paul et qui font appel à la générosité des paroissiens via notre caisse de solidarité.

Depuis mars, nous ne nous sommes plus réunies. Avec l’annulation du Marché de Noël, il n’y aura pas cette année de rentrée d’argent majeure dans les caisses de Solidarité.

Le vestiaire est lui aussi momentanément fermé.

Au moment du déconfinement, on espère en janvier, je souhaiterais réunir l’équipe pour discuter de son avenir.

Il me semblait qu’on devrait accueillir au sein du petit groupe une représentante du vestiaire.

 

 


Message de "ADA"

Bonjour à tous,

 

J'espère que ce mail vous trouve tous en parfaite santé ainsi que vos proches aussi.

 

Cette année 2020 avec le Coronavirus est décidément bien pénible à vivre.

Nos contacts sociaux en souffrent et nos occupations journalières sont perturbées.

 

Avec le mois de novembre se profile l'opération 11.11.11. Je ne sais pas encore si je pourrai réaliser cette opération dans les magasins. Et pourtant, nous avons tant besoin de cet argent que l'opération nous rapporte. 

 

En Afrique, et dans d'autres pays du Sud, on ne meurt pas du coronavirus mais de la faim. Les mesures sanitaires privent les petites gens des maigres revenus qu'ils disposent. 

 

Je viens donc vous proposer les articles de l'opération en vous rappelant que le subside que le CNCD nous alloue correspond grosso modo à trois fois le montant récolté pour ADA (Auto-Développement Afrique)

 

Voici la liste :

 

  • Calendrier panoramique : 20 €
  • Calendrier vertical : 20 €
  • Cuisine vivante : 15 €
  • Cuisine vivante veggie : 15 € - deux livres qui nous permettent de découvrir une cuisine savoureuse et gourmande, tout en étant attentif à la planète et à notre santé
  • Coup de chaleur : livre pour enfant qui explique le réchauffement climatique
  • 10 Cartes de vœux panoramiques : 10 €
  • Plaquette de chocolat noir : 6 €
  • Plaquette de chocolat au lait : 6€

Les calendriers et les livres de cuisine, peuvent être de chouettes cadeaux de Noël. Pensez-y

 

Si vous êtes intéressés, envoyez-moi votre commande et je me ferai un plaisir de vous l'apporter.

Le montant de la commande est à verser sur le compte d'ADA n° BE15 3101 1861 5730 de l.leflere en indiquant CNCD - + la liste des produits.

Si vous connaissez des personnes qui pourraient être intéressées, ne vous privez-pas  de transmettre cette demande.

 

Vous remerciant déjà.

 

Bien amicalement.

 

 

Luce Leflere

Paniers -petits déjeuners Oxfam

En cette année 2020 un virus nous empêche de nous rassembler en grand nombre dans un même espace. Qu’à cela ne tienne, créons un moment de fête à la maison, en famille ou avec des amis !  Cette année, pour respecter les mesures sanitaires, nous proposons des paniers “petit-déjeuner” à emporter ! 

 

 Participez à une aventure gourmande, éthique et solidaire LE DIMANCHE 22 novembre 2020

en commandant (avant le 15 novembre) un panier Petits Déjeuners auprès du magasin du Monde de Stockel Rue de l’église  91 WSP

ou par mail : pdjstockel2020@hotmail.com paiement par virement numéro de compte BE 49 0682 4245 5971 (communication libre : nom, prénom et numéro de GSM).

Ces paniers sont proposés pour 2 personnes(25euros), pour 4(45euros) ou pour 6 personnes(55euros) et seront composés de produits du commerce équitable : jus de fruits, café, thé, confiture, pâte à tartiner, barres de chocolat et biscuits ainsi que de produits locaux : pain et fromage, le tout dans une sac d’artisanat en coton bio.

Il s’agit d’une opération de soutien à Oxfam- Magasins du monde et ses partenaires qui sont fortement impactés par le Covid-19.  Nos partenaires producteurs d’artisanat et d’aliments équitables sont dans une situation critique : sans capacité de production ou sans commandes de leurs clients, ils/elles n’ont tout simplement plus de revenus, dans des pays où il n’existe pas de filet de sécurité en cas de coup dur.

Votre action est essentielle ! Pour chaque panier vendu, 10€ iront pour les projets  et les partenaires d’Oxfam- Magasins du monde.  Avec ces bénéfices, vous soutenez le commerce équitable, les projets d’Oxfam- Magasins du monde et les producteurs en leur assurant une rémunération juste. En plus, vous contribuez à offrir une bourse à notre partenaire Pueblos del Sur pour construire la première boutique Fair Trade à Santiago du Chili.

 

Avec nos remerciements pour votre aide précieuse !

 

L’équipe des Petits Déjeuners Oxfam. Bénévoles au Magasin du Monde de Stockel.


Appel de la maison Chèvrefeuille

Chaque année nous vous demandions l’autorisation de vendre dans votre unité pastorale (église St Joseph)  les cartes de vœux en faveur de la Maison Chèvrefeuille.

Nous vous remercions de votre fidélité dans l’aide indispensable que vous nous avez  toujours accordée.

 

Cette année, vu les circonstances, il ne nous sera  pas possible d’organiser les ventes. 

Nous espérons toutefois pouvoir encore  compter sur votre aide ;

Nous vous invitons à faire un don

soit sur le compte BE15 2100 9113 9030  de Chèvrefeuille (sans attestation fiscale),

soit sur le compte BE 41 6300 1180 0010 d’Arc en ciel  

avec en communication don au projet 14 chèvrefeuille Ixelles opération Noël 

(si   vous souhaitez une attestation fiscale -exceptionnellement déduction à 60% pour tout versement de 40 euros et plus en 2020). 

 

Pour rappel, la Maison CHEVREFEUILLE accueille pour une durée de quelques mois des mamans célibataires ou en  situation de crise familiale et/ou conjugale avec de petits enfants et qui se retrouvent seules  dans l’existence. Elle  les aide à construire leur autonomie sociale et affective. Après leur séjour à Chèvrefeuille, elle continue  à les aider afin qu’elles puissent assumer leur maternité et leur vie. La caisse de dépannage était  alimentée par la vente des cartes de vœux et leur permettait de s’installer dans un appartement et de faire face aux éventuelles difficultés de l’existence. Nous vous suggérons de visiter notre nouveau  site internet quadrilingue www.chevrefeuille.be

Grâce aux efforts de l’ensemble  du personnel , la maison  a pu faire face à la situation  sanitaire et entourer au mieux ces jeunes femmes déjà fragilisées alors que les violences conjugales se faisaient plus nombreuses encore avec le confinement. Aux besoins habituels  s’ajoutent aujourd’hui les dépenses liées au covid ( achat de gel , de produits  désinfectants ,  de masques etc..).

 

                                              Nadine Dewaet : nadine.dewaet@skynet.be

                                               Coordinatrices des ventes                          

                                              Tel : 0476 80 00 18

 

 


Octobre 2019 - Un nouveau point sur l'accueil des réfugiés syriens

Chers sympathisants du projet d’accueil des familles syriennes par nos paroisses de Sainte-Alix, Saint-Paul, Notre-Dame de Stockel et Notre-Dame de l’Assomption,

Cela fait 3 ans que nous avons accueilli les premières familles et que nous les accompagnons pour leur intégration en Belgique. Ce n’est pas moins de 8 familles et de 32 personnes qui ont été ainsi aidées. Il serait difficile de vous parler ici de chacune d’elle, mais nous pouvons être fiers de ce que nous leur avons apporté. Même si ce parcours n’est pas facile pour eux, il y a de nombreux signes d’intégration encourageants.

École : Tous les enfants sont scolarisés et ont réussi leur année scolaire. Sarene a même commencé ses études supérieures dans une haute école. Merci à tous ceux et à toutes celles qui font de l’accompagnement scolaire.

Apprentissage des langues pour les adultes : Nous constatons de réels progrès, à des degrés divers, dans la maîtrise de la langue. De nouveau, merci à tous ceux qui, dès le début, se sont dévoués pour leur inculquer les bases et, ce printemps, ont animé des tables de conversation.

Mise au travail : 6 personnes (3 hommes, 3 femmes) sont au travail. 4 autres sont en discussion avec un employeur (actuel pour prolonger leur contrat ou potentiel). L’expérience montre que c’est souvent grâce aux paroissiens et aux sympathisants du projet que l’on peut entrer en contact avec des employeurs. Un grand merci à eux. Les pistes d’emploi recherchées pour les autres syriens sont : la restauration, la chocolaterie, la menuiserie, la manutention, le nettoyage et la garde d’enfants.

Logement : 5 familles sont autonomes et nous ne contribuons plus à leur loyer (sauf en cas de coup dur). Pour les familles arrivées un peu plus tard, la fin des baux arrivera en 2020.

Financement : Nous remercions chaleureusement les donateurs qui ont permis que, tous les ans, le budget soit en équilibre. En 2020, nous continuerons à aider 3 familles au niveau des loyers et toutes les familles pour une partie des frais scolaires, d’hospitalisation et d’orthodontie, d’apprentissage des langues et du permis de conduire.

Les donateurs pourront mettre fin aux dons au 31 décembre 2019 car nous aurons alors reçu, en principe, suffisamment pour faire face à nos engagements pour 2020. Au-delà de 2020, toutes les familles devront être autonomes mais les liens tissés avec elles se poursuivront. Bien sûr, la solidarité dans nos paroisses, y compris vis-à-vis des réfugiés, ne va pas s’arrêter là et nous reviendrons vers vous pour d’autres formes d’action.

Ceux qui souhaiteraient continuer à aider les réfugiés en général peuvent aussi le faire via Convivial qui est une association qui a 25 ans d’existence, qui accueille et encadre chaque année plus de 2.700 réfugiés, et qui nous a bien aidés (voir leur site convival.be).

En communion : Plusieurs d’entre-vous souhaiteraient rencontrer plus souvent nos amis syriens. Je dois d’abord rendre hommage aux parrains et marraines qui depuis 3 ans les aident sans relâche, ainsi qu’à toutes les personnes qui, d’une manière ou d’une autre, apportent ou ont apporté une aide ponctuelle (cours de langue, accompagnement scolaire, accompagnement tout court, …). Ces familles, vivant dans différentes communes et paroisses de Bruxelles, aiment se retrouver notamment au sein de la communauté syriaque installée récemment à Bruxelles, et nous le comprenons. C’est la raison pour laquelle, nous avons organisé des événements tout au long des 3 ans pour pouvoir les rencontrer (mais il est vrai, pas cette année). L’an prochain, nous envisageons une belle fête avec tous nos amis syriens.

Un grand merci pour votre soutien à cette belle action de solidarité de notre Unité Pastorale.

Pierre Mairesse

 

 


Le point sur la situation des réfugiés syriens suivis par l'Unité pastorale

 

Chers sympathisants du projet, 

Pour cinq des familles que nos paroisses accueillent, nous entrons dans la troisième année de soutien et d’accompagnement de la part de l’Unité Pastorale de Stockel-au Bois, avec la paroisse de Notre-Dame de l’Assomption.

Pour ces familles, cette année devrait être celle de l’autonomie. Une d’entre elles est déjà autonome. Pour les quatre autres, les hommes ont trouvé du travail, même s’il est encore précaire et en bas de l’échelle salariale. Une dame est également au travail. Notre action en 2019 consistera à pérenniser le travail des hommes et à trouver du travail pour les dames.

Les baux de location vont arriver à terme dans le courant de l’année 2019. Nous continuerons à les aider à payer les loyers, jusqu’à la fin des baux actuels. Nous les aiderons à retrouver un logement, notamment en contactant les propriétaires actuels pour voir s’ils peuvent continuer à leur louer leurs biens à un prix abordable.

L’accompagnement se poursuivra sur le plan du soutien scolaire. Pour les enfants en difficulté, nous remercions les personnes qui les aident et les ‘coachent’. Nous cherchons encore un ‘coach’ pour un enfant habitant au Tramlaan à Kraainem.

Nous aiderons également nos amis syriens à passer le permis, outil souvent nécessaire pour leur insertion professionnelle.

Enfin, nous continuerons également à les accompagner sur le plan médical, grâce notamment à nos contacts  avec l’UCL.

Quant aux trois autres familles arrivées plus récemment, le perfectionnement du français reste la priorité. Leurs baux, que nous cofinançons, courent jusqu’en 2020. Pour eux aussi, nous assurons l’accompagnement scolaire et le soutien médical  L’un d’entre eux a obtenu le statut d’handicapé et sa femme est en formation professionnelle. Pour les autres, dès que les niveaux de français le permettront, l’étape suivante sera la recherche d’un travail.

Permettez-moi de remercier ici tous les ‘parrains’ et ‘marraines’ qui continuent à faire un travail d’accompagnement extraordinaire.

Sur le plan religieux, toutes les familles sont croyantes et pratiquantes, dans leurs rites et communautés à Bruxelles (melkite, syriaque catholique, arménien, …) et dans leur langue.

L’extension du projet à d’autres Unités Pastorales se poursuit. Il y a maintenant 13 Unités Pastorales de Bruxelles qui accueillent des réfugiés. Un documentaire, dans lequel nous sommes impliqués, est en préparation sur l’accueil des réfugiés par les paroisses à Bruxelles. Le but est d’inciter d’autres à faire de même.

Pour cette année de transition, nous avons donc encore besoin de vous pour le cofinancement des loyers jusqu’au terme des baux et pour une participation aux frais scolaires et médicaux.

Merci de verser vos dons (ponctuel ou ordre permanent)

sur le compte BE 33 2100 6777 3346

au nom de Convivium asbl, rue de Charroi 33-35 à 1190 Bruxelles,

avec en communication : ‘Opération Réfugiés-à-Stockel-aux-Champs’

 

Ils donnent droit à une déduction fiscale

Equipe Solidarité

 

C'est un grand merci que nous adressons à notre ami Dominique de Beauffort pour ces douze années passées au service de la Paroisse auprès de l'Equipe Solidarité dont il était le Responsable .

 

Nous lui devons une profonde gratitude pour la responsabilité qu'il a assumée pendant ce temps.

 

Bien souvent au four et au moulin, il avait le don d'une grande facilité de synthèse, d'une grande efficacité pour affronter les problèmes de face, et se donner à fond. 

 

Son bon contact humain et la générosité de sa personne resteront un exemple pour nous tous qui continuerons à créer des liens, à faire vivre la solidarité au sein de la communauté paroissiale et dans la société, notamment auprès de ceux et celles qui sont démunis.

 

Merci aussi à Françoise de Callatay d'avoir accepté de reprendre le flambeau. 

 

Merci aussi à vous tous, membres de l'Equipe, de continuer à marcher ensemble sur ce chemin, et à travailler ensemble pour cette mission de solidarité. 

 

L'activité de solidarité, au sein d'une communauté paroissiale, est une activité indispensable, car "la foi sans les œuvres est une foi morte" ...

 

Que le Seigneur nous bénisse, nous et notre mission !

 

 

Père Tam, prêtre référent de la paroisse

Solidarité à Stockel-au-Bois

LE POINT SUR  L'ACCUEIL DES FAMILLES SYRIENNES 

DANS NOS PAROISSES

 
La situation des familles évolue bien. Toutes sont logées et bien équipées. Les enfants sont scolarisés. Les parents progressent bien en français et pour certains en néerlandais. Trois papas ont trouvé du travail. Une des premières familles accueillie va commencer à voler de ses propres ailes. Pour ce qui concerne la dernière famille que nous aidons, nous allons chercher la maman et les enfants demain à l'aéroport. Nous avons eu aussi de belles cérémonies avec eux dans nos églises.
Mais cette année reste une année où nous devons continuer à les aider financièrement pour payer une partie des loyers, les frais scolaires et médicaux, notamment. C'est pourquoi nous vous demandons de continuer à verser vos dons sur le compte BE 33 2100 6777 3346 au nom de Convivium asbl, rue de Charroi 33-35 à 1190 Bruxelles, en mentionnant en communication : ‘Opération Réfugiés-à-Stockel-aux-Champs’. Ils donnent droit à une déduction fiscale selon les règles en vigueur.

Pour eux, un grand merci d'avance.
                                                                                        Pierre Mairesse
19 janvier 2018
 
 
SOLIDARITES TOUS AZIMUTS À STOCKEL-AU-BOIS
´LSOLIDARITE est, au plan pastoral, une priorité sans laquelle l'Évangile resterait lettre morte´ (citation de l’abbé Philippe Mawet).
Les solidarités vis-à-vis des plus démunis sont le fruit d’une longue tradition dans notre Unité Pastorale deStockel-au-Bois. Le week-end des 4 et 5 novembre sera l’occasion de les mettre à l’honneur, non pas pour s’en vanter, mais pour témoigner des actions positives réalisées dans notre Église. Au total, une dizaine de grandes actions sont en place, impliquant une centaine de bénévoles, sans parler des actions ponctuelles réalisées pour répondre aux volontés des paroissiens ou du Vicariat.
La paroisse Saint-Paul organise, pour la population vivant sur le territoire de toute l’Unité Pastorale, ladistribution de colis alimentaires (avec la paroisse de Notre-Dame de Stockel), le vestiaire de second main, l’école des devoirs, et en fin d’année, le marché et le goûter de Noël.
Dans la paroisse Notre-Dame de Stockel, c’est une équipe de solidarité Saint-Vincent de Paul qui, toutes les semaines, tient une permanence pour être à l’écoute des personnes en difficulté afin de les aider ; cette équipe est coresponsable de la distribution des colis alimentaires dans l’Unité Pastorale.
Dans la paroisse Sainte-Alix, le groupe PASS soutient les SDF de Bruxelles avec Sant’ Egidio et le groupe EPI travaille avec l’aumônerie de la prison d’Ittre pour aider les prisonniers. Une équipe de solidaritése met en place, qui sera à l’écoute et accompagnera les personnes de la paroisse qui sont en difficulté sur le plan socio-économique.
Et ceci sans compter l’accueil et l’accompagnement de 8 familles syriennes par les 3 paroisses de l’Unité Pastorale, en collaboration avec la paroisse de Notre-Dame de l’Assomption, qui mobilisent des propriétaires, des accompagnateurs, des professeurs de français, des donateurs et des employeurs, tous très solidaires de ces familles.
L’engagement de tous ceux qui participent à ces actions est formidable et ils en sont chaleureusement remerciés. Mais certaines équipes de solidarité doivent être renforcées, notamment par des bénévoles plus jeunes. Nous lançons donc un appel, à tous ceux qui le souhaitent, à participer à ces actions de solidarité ou à les encadrer, sachant que cela nécessite à la fois engagement régulier et discernement.
Si ces quelques lignes vous interpellent, si vous avez un peu de disponibilité, et surtout si vous croyez que le bonheur partagé, surtout avec les plus faibles, est source d’une grande richesse, vous pouvez nous contacter, vous serez chaleureusement accueillis:
Ø  Dominique de Beauffort (pour Notre-Dame de Stockel et Saint-Paul): dominique@debeauffort.be0477.69.54.58
Ø  Pierre Mairesse (pour Sainte-Alix): pierre.mairesse1@gmail.com 0498.98.36.79
Vous pouvez aussi faire un don sur l’un des comptes avec la mention ‘équipe de solidarité’:
-        Conférence de St Vincent de Paul Notre-Dame de Stockel : BE17 3100 6286 8921
-        Pastorale francophone de St Paul Woluwe : BE12 3100 2327 0992
-        Paroisse Sainte Alix : BE82 2100 1306 7568

**************************

Le point sur l'intégration des familles syriennes 
dans Stockel-au-Bois
 
Chers sympathisants de notre action en faveur des familles syriennes accueillies dans nos paroisses,
Nous avons accueilli cet été Shadi Khouri et sa femme Jamila qui sont installés au 25 rue Klakkedelle à Woluwe-Saint-Lambert, près de l’église de Notre-Dame de l’Assomption. Leurs dernières années en Syrie ont été très difficiles et nous sommes heureux de pouvoir les aider.
Nous avons également  installé Kanaan Hanna au 179 avenue Crokaert  à Woluwe-Saint-Pierre, près de l’église Sainte-Alix. La femme de Kanaan, encore en Syrie, a demandé un regroupement familial pour elle et leurs 2 enfants. Kanaan est le père de Heleen Makhoul que nous avons accueillie, avec son mari et leur fils Daniel, mi 2016.
Un grand merci aux 2 propriétaires ‘solidaires’ qui ont permis l’hébergement de ces 2 nouvelles familles. Un grand merci aussi aux ‘parrains’ et ‘marraines’ qui les accompagnent dans leurs premières démarches.
Au total, nous avons donc accueilli huit familles depuis mars 2016.
Les enfants sont tous scolarisés. Certains ont besoin d’un suivi plus poussé. Merci aux personnes qui assurent cet accompagnement. Tous les parents suivent des cours de français, soit dans des institutions spécialisées, soit à la cure du Stockel grâce aux professeurs bénévoles qui leur donnent cours. Qu’ils en soient également chaleureusement remerciés. Les 3 familles installées à Kraainem suivent également des cours de néerlandais.
Quant à la mise au  travail, nous avons des pistes sérieuses pour plusieurs d’entre eux, grâce aux efforts qui ont été déployés par les uns et les autres pour préparer leurs curriculum vitae, pour les coacher, pour trouver des employeurs ‘solidaires’ acceptant de prendre avec eux et avec nous un risque calculé.
A ce sujet, nous vous lançons un appel. Vous trouverez ci-dessous la description du métier de plusieurs de nos amis syriens. Les CPAS sont prêts à les mettre à disposition d’entreprises pour un coût modéré (de l’ordre de 1400€ par mois tout compris et même moins pour ceux qui habitent Kraainem), et ceci pour une durée d’un an et demi. Nous pensons que c’est une excellente piste pour les mettre au travail dans des circuits où ils pourront montrer leur expertise et, espérons-le, être embauchés au final.
Nous sommes bien sûr en étroite relation avec Actiris, le VDAB et Bruxelles-Formation. La mobilisation des paroissiens qui s’est déjà montrée très utile est notre meilleur atout. Merci donc d’en parler autour de vous.
Voici la liste des personnes concernées (leur CV complet est disponible) :
  1. Sempul Sempulian (habite Evere) : chauffeur, livreur de petit matériel (car blessé en Syrie), accompagnateur, a le permis B, comprend le français
  2. Hovig Karamanougian (habite Kraainem) : vendeur dans le domaine de l’automobile (pièces détachées, …), a le permis B, parle très bien français et anglais, néerlandais en apprentissage
  3. Manal Makhoul (habite Woluwe-Saint-Pierre) : technicien dans le domaine de l’impression, comprend le français
  4. Heleen Makhoul (habite Woluwe-Saint-Pierre) : assistante médicale (études d’infirmières interrompues à cause de la guerre), comprend le français
  5. Riad Tamraz (habite Kraainem), responsable de fabrication et de la vente de pièces (automobiles), niveau universitaire, parle anglais, français et néerlandais en apprentissage
  6. Saffaa Tamraz (habite Kraainem) : couturière, brodeuse, français et néerlandais en apprentissage
  7. George Darwish (habite Kraainem) : tourneur-fraiseur, soudeur à l’arc, français et néerlandais en apprentissage

Merci de me contacter si vous avez une piste (pierre.mairesse1@gmail.com, 0498 98 36 79).
CAREME DE SOLIDARITE A LA PAROISSE SAINT-PAUL 
Pour vivre l’esprit de solidarité du carême, l’Equipe Solidarité St Paul vous invite au bol de riz, à l'issue de la messe de 11h, le dimanche 19 mars, au bénéfice du projet d’accueil des réfugiés syriens dans l’Unité Pastorale. Nous vous espérons très nombreux ! Une contribution financière sera sollicitée au bénéfice de cette action lors de ce bol de riz.
 
Nous vous inviterons à placer ce Carême sous le signe du soutien au projet d’accueil des 7 familles des réfugiés  chrétiens syriens  par notre Unité Pastorale. Elles sont logées dans des appartements, soit sur la commune, soit sur le territoire de communes voisines.
 
Depuis quelques mois, des équipes de parrains et marraines les accompagnent au jour le jour. Des professeurs donnent des cours de français plusieurs fois par semaine. L’Unité Pastorale participe au financement des dépenses, comme les loyers. Des paroissiens ont proposé leur aide pour l’équipement des logements.
 
Vos dons pour faire face aux dépenses sont aussi les bienvenus, au compte de la paroisse
BE12 3100 2327 0992 “ Pastorale francophone Woluwe ” avec la mention « Opération Réfugiés Stockel aux Champs ».

***********************************************************

REFUGIES : CE QUE NOUS AVONS FAIT EN 2016
 
En réponse à l’appel du Pape François et des évêques de Belgique, l’unité pastorale de Stockel-au-Bois (Notre-Dame de Stockel, Saint-Paul et Sainte-Alix) et Notre-Dame de l’Assomption ont décidé, début 2016, d’accueillir des familles de réfugiés.
L’objectif est d’accompagner ces familles dans la recherche de propriétaires solidaires prêts à mettre à leur disposition un logement à un prix raisonnable et dans tout ce qui peut leur faciliter une insertion durable dans la société et dans nos communautés paroissiales, en veillant à les rendre rapidement le plus autonomes possible.
Étant donné le niveau des loyers dans nos communes et des dépenses incompressibles auxquelles les familles devront faire face malgré leurs faibles ressources, un appel a été lancé aux paroissiens pour qu’ils effectuent un don ponctuel ou donne à leur organisme financier un ordre permanent en faveur du projet.
Nos réalisations en 2016 ont été les suivantes :
 
1.    Accueil des familles
-        6 familles (soutien financier, accompagnement, support linguistique, …)
-        1 famille arrivée en mars (à Evere), 2 en juillet (1 à Woluwé-saint-Pierre, 1 à Kraainem ensuite déménagée à Woluwé-saint-Pierre), 2 en septembre (1 à Woluwé-saint-Pierre, 1 à Kraainem), 1 en novembre (à Kraainem)
-        Regroupements familiaux terminés en janvier 2017
-        12 enfants tous scolarisés à l’exception d’un bébé
-        Soutien non financier à 3 autres familles ‘parentes’, ‘amies’ ou ‘voisines’
-        Tous sont Syriens de la région d’’Alep et de Homs
-        Toutes les familles sont chrétiennes (en respect de la priorité fixée au projet)
2.    Aide apportée aux familles
-        Recherche de propriétaires solidaires et prise en charge de la partie de loyer dépassant les 30 % des revenus de la famille
-        Équipement des logements grâce aux meubles/objets donnés par des paroissiens
-        Accompagnement des familles dans les formalités administratives (commune, CPAS, banque, mutuelle, transports en commun, …)
-        Recherche d’écoles et de formations (et obtention de l’équivalence des diplômes)
-        Organisation de cours de français plusieurs fois par semaine
-        Recherche d’activités récréatives, culturelles et sportives (scoutisme, clubs sportifs,…)
-        Réalisation d’activités communes (buffet syrien, rencontre avec les paroissiens, marché de Noël, rencontre avec les jeunes, …)
-        Première approche pour le soutien à la recherche d’un emploi
3.    Mobilisation des paroissiens
 
-        140 paroissiens des 4 entités ont contribué d’une manière ou d’une autre au projet
-        Plusieurs paroissiens ont loué leur logement de façon solidaire
-        Cofinancement des loyers (et autres frais) par plus de 120 paroissiens donateurs
-        Réponse de nombreux paroissiens à la collecte d’équipements de septembre
-        Plus de 30 bénévoles occasionnels ou réguliers
4.    Organisation mise en place
 
-        Une équipe de coordination représentant les 4 entités
-        L’engagement de l’Association des Œuvres Paroissiales du Doyenné de Bruxelles Nord-Est, représentant légal et financier
-        Une équipe permanente de 7 parrains/marraines pour l’accompagnement au jour le jour des familles 
-        Une équipe  permanente de 7 professeurs pour l’enseignement du français
-        Une information régulière  des bénévoles et des paroissiens
-        Une collaboration  avec Convivial (partage des bonnes pratiques, défiscalisation des dons)
-        Une coopération avec  les paroisses Saint-Joseph et Saint-Pierre, avec l’Unité Pastorale de la Woluwe, avec les Fraternités du Bon Pasteur et avec la fondation Dugniolle-Querton
-        Une collaboration avec les CPAS
5.    Finances
 
Grâce aux dons reçus en 2016 via Convivial (28.000€) ou directement (fondations, ventes au marché de Noël, …), nous avons pu faire face aux dépenses de l’année 2016 (près de 25.000€) et disposons des fonds pour financer les premiers mois de l’année 2017. Mais pour permettre aux familles de trouver progressivement leur autonomie, nous avons besoin de vos dons en 2017. Il est important de souligner que l’unité pastorale soutient bien d’autres actions de solidarité.
Merci de verser vos dons (ponctuel ou ordre permanent) sur le compte BE 33 2100 6777 3346 au nom de Convivium asbl, rue de Charroi 33-35 à 1190 Bruxelles, avec en communication : ‘Opération Réfugiés-à-Stockel-aux-Champs’.
 Ils donnent droit à une déduction fiscale.
NOS PRIORITES POUR 2017
 
Les phases d’accueil et d’accompagnement administratif étant maintenant bien avancées, nous allons nous concentrer sur l’objectif d’une intégration durable de ces familles. Cela passe par :
-        Le suivi de la scolarisation des enfants
-        La poursuite de l’assistance linguistique
-        La réalisation de nouvelles activités communes
-    Le renforcement de la coopération avec les autres initiatives qui existent dans l’unité pastorale et avec les paroisses voisines.
 
Mais surtout, cela passe par l’insertion professionnelle des parents qui sera la  grande priorité de 2017; à ce sujet des initiatives vont être prises pour mobiliser les paroissiens dans l’aide qu’ils pourront apporter aux réfugiés à la recherche d’un emploi ou d’une activité rémunérée...
 
Mi-2017, nous évaluerons notre capacité à accueillir l’une ou l’autre nouvelle famille.

 

***************************************************************

 


STOCKEL-AUX-CHAMPS ACCUEILLE UNE FAMILLE DE REFUGIES SYRIENS



Ils s'appellent Sempoul Sempoulian, Larra, et les filles Sarene et Kalène. Ils sont arrivés d'Alep, il y a six mois en bus, leur maison ayant été détruite il y a deux ans. Ils sont arméniens et chrétiens. Sempoul était commerçant en pièces détachées pour automobiles, Larra est mère au foyer, Sarene (16 ans) va à l'école roi Baudouin, et Kalène  (11 ans) à Notre-Dame (les deux à Schaerbeek). Toutes deux se débrouillent bien en français. Ils ont rejoint la sœur de Larra, elle-même réfugiée depuis 3 ans avec ses parents. Une troisième sœur vit en Belgique depuis quelques années.
Ils sont installés depuis ce mardi 1er mars à Evere, dans un appartement loué par Madame et Monsieur Saikaly, des  paroissiens de Notre-Dame de Stockel, propriétaires solidaires, sur le plan financier mais aussi par la qualité de leur accueil (en partie en arabe, ce qui a facilité les choses). Une location rendue possible grâce aux dons reçus des paroissiens de l'unité pastorale de Stockel-aux-Champs. Une petite fête a été organisée en leur honneur, en présence de l’abbé Philippe Mawet, avec un beau panier de produits syriens. La joie rayonnait.
C'est Aline De Boeck et Giselle Peters qui les accompagnent dans leurs premières démarches au CPAS, à la commune, à la banque, à la mutuelle, chez Electrabel, …. Elles feront appel aux paroissiens qui se sont déjà proposés pour des aides ponctuelles, notamment pour aider la famille à maîtriser le français. Viendra aussi rapidement le temps des activités communes, en paroisse.
Nous souhaitons accueillir d'autres familles, et ainsi encore mieux répondre à l'appel du pape François. Nous sommes toujours en recherche de propriétaires solidaires et de nouvelles pistes semblent s’ouvrir. Le support de l'Association des Œuvres Paroissiales du Doyenné Nord-Est et l'assistance de CONVIVIAL nous sont très précieux.

P. Mairesse, pour l'équipe de  projet Réfugiés-à-Stockel-aux-Champs  (A. De Boeck, A. Deglain-Griffon, D. De Beauffort, J. Mattelaer, P. Mawet)